La Vraie Croix d’Anjou… un patrimoine riche de valeurs pour notre temps

La Vraie Croix d’Anjou… un véritable TRÉSOR spirituel, patrimonial et mémoriel !

Classée au titre des Monuments Historiques depuis le 15 juin 1976, elle est la deuxième relique de la Vraie Croix, la plus grande de France après celle conservée à Notre Dame de Paris

De taille remarquable (27 cm de haut), elle a été ornée de joyaux et d’un Christ sur les 2 faces par les Ducs d’Anjou. Ainsi paré, cet objet est un Trésor inestimable qui nécessite un projet de mise en valeur spécifique permettant de le protéger.

Histoire

Au cœur de l’Anjou, dans une petite cité du Maine-et-Loire, à Baugé-en-Anjou, la Congrégation des Filles du Cœur de Marie détient un précieux héritage de sa Fondatrice depuis plus de deux cents ans : Une véritable relique de la Vraie Croix du Christ.

Croix à double traverse entièrement faite du bois de la Croix du Christ, possédée par un empereur de Constantinople, elle fût donnée en 1241 par l’Evêque Thomas de Crète à Jean d’Alluye, croisé qui revenait en France. Offerte en 1244, à l’Abbaye de la Boissière, à Denezé sous le Lude, puis conservée à la chapelle du château d’Angers, sous la garde des Ducs d’Anjou, elle est, durant la Guerre de Cent Ans, ornée sur les deux faces par le Duc Louis 1er d’Anjou.

Très vénérée par les Ducs d’Anjou et de Lorraine, grâce au mariage de René d’Anjou avec Isabelle de Lorraine, la Vraie Croix d’Anjou fut prise comme emblème héraldique de la Lorraine, à la suite de la victoire de René II d’Anjou sur Charles le Téméraire à la bataille de Nancy le 5 janvier 1477.

La Croix d’Anjou devient alors Croix de Lorraine.

Vendue comme bien national le 30 septembre 1790, elle a été acquise par Mère Anne de la Girouardière le 2 octobre 1790 pour la préserver au sein de sa communauté. La Vraie Croix a été transférée à la Chapelle des Incurables le 17 octobre 1790 et depuis lors, demeure au sein de la communauté.

La Vraie Croix a été présentée au Général de Gaulle qui a choisi de l’adopter comme symbole unificateur des forces alliées pendant la Seconde Guerre Mondiale, en opposition à la croix gammée. En tant qu’emblème de la France Libre et de la Résistance, elle a été désignée sous le nom de Croix de la Libération.

Projet

La Congrégation des Filles du Cœur de Marie porte le projet de mise en valeur de la Vraie Croix d’Anjou, afin de :

  • Permettre le RAYONNEMENT de la Croix, Trésor patrimonial, culturel, historique.
  • Rendre la Croix ACCESSIBLE à tous, tout en garantissant des conditions de mise en sécurité optimales de la relique.
  • Permettre un ACCUEIL plus adapté des visiteurs et des pèlerins, avec la mise en place d’une salle d’interprétation et d’un espace de recueillement.
  • Offrir un ACCOMPAGNEMENT adapté et personnalisé.

Comment et avec qui ?

  • Toutes les Sœurs de la Congrégation, principales actrices du projet, depuis sa conception à sa mise en œuvre,
  • Des professionnels et artisans passionnés, connus et reconnus, œuvrant avec compétences, pour l’aboutissement du projet,
  • Des bénévoles engagés et associés avec la Congrégation pour contribuer aujourd’hui à la mise en œuvre du projet, et d’ores et déjà au rayonnement de la Vraie Croix d’Anjou en étant dès maintenant « Amis et Ambassadeurs de la Vraie Croix d’Anjou ».

Comment ? … Matériellement

Le projet nécessite de remettre la Croix au sein même de la chapelle de la Vraie Croix, devant le chœur historique. Pour ce faire, il convient de prendre en compte plusieurs dimensions, dans une dynamique globale de réaliser du « beau et du pérenne » :

  • L’accessibilité et le cheminement au sanctuaire depuis l’entrée de la chapelle,
  • L’aménagement d’un accès direct pour tous les publics, y compris les PMR,
  • L’aménagement d’un espace de rencontre avec la Croix et la possibilité de contempler l’objet,
  • L’aménagement d’une signalétique adaptée,
  • L’aménagement d’un espace pédagogique, dans une pièce adjacente pour présenter la Congrégation et la Vraie Croix.

Un espace d’interprétation

 Une offre pédagogique grand public et sur-mesure sera proposée dans une salle proche de la Vraie Croix.

En complément de la création d’une « vitrine-écrin » pour rendre accessible la Croix, le projet intègre la création d’un espace d’interprétation permettant la mise en valeur de l’histoire de la Croix dans toutes ses dimensions (historique, patrimoniale, mémorielle, touristique…).

Enfin, cet espace permet d’inviter les visiteurs, touristes ou pèlerins, à poursuivre leur découverte de notre territoire (Palais du Roi René, château d’Angers, Tapisserie de l’Apocalypse…).

L’enjeu de cet espace est à la fois :

  • d’approfondir la connaissance de la Croix (à travers des médias audiovisuels, d’une borne interactive, de livres graphiques…)
  • d’ajouter une dimension ludique notamment en s’adressant aux plus jeunes publics
  • d’apprendre à découvrir le lieu (la Congrégation) et celles (les Sœurs) qui abritent et veillent sur la Croix depuis près de 250 ans en Anjou (reportage photos, témoignages…).

Démarrage des travaux :

Fin Septembre 2024 / début Octobre 2024, la Chapelle sera fermée pendant les 6 mois de chantier.

Devenez, avec nous, Fondateur du Sanctuaire !

Pour mener à bien ce projet beau et grand, nous avons besoin de VOUS,

de votre générosité, de votre soutien, de votre prière.

Soutenez ce projet et devenez Fondateur

Je deviens Fondateur du sanctuaire de la vraie Croix !

Vous pouvez également faire un don par chèque

Pour cela, merci d’envoyer votre chèque à l’ordre de « Fonds de dotation Patrimoine et solidarités en Anjou », en précisant le projet soutenu, à l’adresse :

Fonds de dotation « Patrimoine et solidarités en Anjou »
36 rue Barra
49000 ANGERS